25942690

                  AH BON!!!!!

Le bonheur est dans le pré

Que l’on nous donne les "pré-visions" du temps, de la circulation, des problèmes posés par les grèves, des pronostiques sur les courses, c’est normal.

Mais de grâce avec les pré-matchs, les pré-lois, les pré-décrets,les pré-présumés coupables,  les pré-présumés agresseurs, les pré-pré-meurtriers, les pré-réformes, les pré-amendements, les pré-élections, les pré-débats, les pré-visites d'État, les pré-JO, le pré-album de Carla, les pré-enquêtes, les pré-libéraratons, les pré-avant premières, les pré-prévenus, les pré-projets de Sarko, les pré–projets de Ingrid Bétancourt, de pré-démissions, de pré-nominations,les pré-décorations, les pré-résultats, les pré-présentations,  les pré-examens, les pré- prévisions des marchés financiers, ça c'est la cata absolue, taisez-vous messieurs les « ex-perd » vous perdez à tous les coups! Ce qui en soit est une performance! Jouez vos pré-visions aux dés, avec le calcul des probabilités vous aurez plus de résultats!

Ces « pré ‘S» qui veulent être des scoops journalistiques qui sont souvent tronqués, truqués, faux, faussés, incomplets, démentis et toujours indigestes et dont on ne sait jamais l’ « a-près» et ce qu’il en a vraiment été.

Est-ce qu’il ne suffirait pas aux médias de nous donner les nouvelles vérifiées, réelles; en temps réel des faits et des évènements plutôt que le désordre de multi médias et de leurs élucubrations abracadabrantesquesabracadabrantesques, ( comme disait si bien qui vous savez).

Bref,ne vaudrait-il pas mieux qu'ils parlassent et écrivissent  au et du présent, au et du passé, grammaticalement plus facile plutôt qu'au conditionnel et au subjonctif pour indiquer le futur. ce qui est douteux  éthiquement , grammaticalement mais certes journalistiquement plus difficile.

Mais c'est leur métier, je crois?

Si ils pouvaient cesser de jouer les Madame Soleil et la transparence de sa boule de cristal.

Ce serait le bonheur, non?

Ah! J'oubliais, mais  bien sûr les médias sont très forts  pour nous ressasser, nous saouler, nous seriner le passé, très passé.: 68 et pour se consoler de leur désastre 2008 au foot , nous reparler JOURNELLEMENT d'une vieille victoire de 10 ans: mondial 98. Je trouve  cela assez pitoyable les geignements d'ndré Jacquet, oh , ils  ont été tellement méchants  avec lui et M... on en a rien à f.....

Est-on capable de ne penser qu'au passé en France?  chacun y va  de  sa divination de l'avenir avec des "pré- visions" à très court  terme.. Je me demande même parfois si on est capable  de penser tout court, même des idées courtes!

Ça les console les gars?

Pour les besoins de votre nostalgie, aviez-vous besoin de vous servir  de ces pauvres gamins qui ont eu le mauvais sort de naître l'année de votre victoire!!!

"Sport is mord!"